Apple prévoirait des MacBook Pro et iMac avec Face ID mais pas que...

Apple Mac
Typographie
  • Très Petit Petit Moyen Grand Très Grand
  • Par Défaut Helvetica Segoe Georgia Times

Tout comme le Touch ID qui a fait ses débuts sur les iPhones avant d'être ajouté aux iPad puis ensuite aux MacBook Pro et MacBook Air, Face ID suivrait le même chemin. Un nouveau dépôt de brevet d'Apple viendrait confirmer les intentions de la firme de Cupertino et indiquerait que la société apporterait cette technologie sur certain de ses MacBook.

Intitulé "Light Recognition Module for Determining a User of a Computing Device", ou dans la langue de molière : "Module de reconnaissance par projection lumineuse pour l'authentification de l'utilisateur d'un appareil numérique", ce brevet porte le n° 20200097747. Ce brevet concerne clairement l'ajout du Face ID aux MacBook bien qu'il n'utilise pas ces termes là mais fait référence plutôt à un module de reconnaissance basé sur la lumière et à un ordinateur portable.

Plus en détail, le brevet décrit comment les utilisateurs stockent des données sensibles et les moyens mis en oeuvre par un ordinateur portable pour accomplir des tâches complexes. En exécutant des fonctions complexes, des données sensibles au sujet des utilisateurs peuvent être collectées et/ou être stockés par ces appareils numériques, indique Apple. Afin de prévenir tout accès non autorisés à ces données sensibles, ces appareils inclurait des systèmes et des mécanismes d'authentification des utilisateurs.

Aussi important que soit la sécurité des utilisateurs, ces mécanismes doivent fonctionner en prenant en compte des contraintes matériels. Du fait de l'espace limité au sein des appareils, ces modules doivent être compact (ou être très fin) sans pour autant sacrifier la précision du système d'authentification.

La réponse serait de déployer au sein de ces appareils numériques (ordinateur portable, notebook, ordinateur de bureau, etc...) le fameux module de reconnaissance.

Ce module inclurait un composant émettant de la lumière capable de projeter un type de lumière particulier (exemple : lumière infrarouge) et un composant détecteur de lumière qui serait capable de détecter la réflexion lumineuse d'un certain type d'ondes lumineuse sur un objet (exemple : un utilisateur).

Le brevet explicite aussi comment un projecteur lumineux à point serait utilisé et comment ses résultats seraient interprétés. Par contre, le contre coup, c'est que ce Face ID pour MacBook s'accompagnerait d'une encoche (ou Notch en anglais) en faut de l'écran à la manière des iPhones X, XS, XS Max etc.. Il est possible que cet encoche en haut de l'écran ne soit pas exactement de la même forme que celui des iPhones.

Apple indique que le module Face ID serait logé dans un emplacement qui lui même pourrait être placé de façon adjacente à l'affichage. Dans certains exemples données dans le brevet, cet emplacement serait soit une encoche, un cercle, une série de formes polygonales ou encore une forme curviligne ou similaire.

 

Imaginez un iMac avec une encoche en haut de l'écran. (NDLR : vraiment pas fan du tout...)

Toutes les illustrations du brevet qui montre un ordinateur portable clairement reconnaissable comme étant un MacBook Pro montre aussi une encoche comme celui des iPhones. Cependant, bien que le brevet parle abondamment de portable, une illustration comme celle ci-dessus, montre un iMac avec cette fameuse encoche.

Vous le savez peut-être déjà mais Apple recherche constamment de nouvelles technologies et différentes façon de les implémenter. Et en déposant un brevet, cela ne veut pas forcément dire qu'il se concrétisera en un futur produit commercialisé. Néanmoins, au vu des différentes implémentations de Face ID sur la gamme de produit Apple et la progression de cette technologie, nul doute que celle-ci fera le même chemin pris par le Touch ID. Il faut donc s'attendre à ce que Face ID se fasse une place sur les MackBook bientôt.

Le brevet en question est crédité de 6 inventeurs dont 4 d'entre eux sont Paul X. Wang, Keith J. Hendren, Adam T. Garelli et Dinesh C. Mathew, lesquels sont aussi crédités d'un autre brevet expliquant comment un iMac pourrait être fait d'un seul bloc de verre.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à réagir.