Huawei, entre sanctions et scandales, tout ce qu'il faut savoir

Stand Huawei au CES 2017 de Las Végas - Photographe: David Becker/Getty Images

Divers
Typographie
  • Très Petit Petit Moyen Grand Très Grand
  • Par Défaut Helvetica Segoe Georgia Times

Pourquoi Huawei fait la une des journaux ?

Son directeur financier, Meng Wanzhou, qui n'est autre que la fille du fondateur de la société, a été arrêté au Canada le 1er Décembre 2018 et fait l'objet d'une demande d'extradition des USA pour des allégations concernant le fait que a société aurait aider à échaper à l'embargo mis en place contre l'Iran. En effet, les états-unis, sous l'air Obama, a interdit tout vente d'équipement télécom (matériel ou logiciel) à ce pays.

Que fait Huawei au juste ?

C'est le plus gros équipementier télécom mondial, avec un C.A 2017 de 603 milliards de Yuan et un bénéfice de 47.7 milliards de Yuan. Une part de ses activités concerne la commercialisation d'équipements réseaux qui équipent les relais téléphoniques, les commutateurs qui connectent les réseaux GSM entre eux et les logiciels qui les contrôles. Depuis 2015, la société a dépassé les géants comme Ericsson et Nokia, ces deux riveaux, et est de loin plus important que ZTE (une autre société chinoise du même secteur) ou encore le sud-coréen Samsung. C'est aussi l'un des 3 plus gros constructeurs de smartphone au monde, qui talonne Apple à la seconde place depuis près de deux trimestres déjà.

Où ses équipements sont ils utilisés ?

Les équipements réseaux de Huawei sont pour la plupart utilisé , hé bien partout dans le monde, mais pas aux Etats-Unis qui a bannis ses équipements pour les réseaux mobile 5G. L'Australie et la Nouvelle Zélande sont sur le point de prendre les mêmes sanctions à l'encontre de Huawei, prétextant que ces derniers ne pouvaient pas être utilisées sur leurs réseaux 5G. En Angleterre, la British Telecom utilise à grandes échelles les équipements de Huawei, mais pas sur le coeur de son réseau.

L'arrestation de Meng est-elle liée à la guerre commerciale Américaine contre la Chine ?

Non. L'arrestation semble être liée à des ventes présumées d'équipements Huawei à l'Iran, outre-passant l'embargo américain contre ce pays. Les suspicions américaines au sujet de vente à l'Iran faite par des sociétés intermédiares date de 2016 après que des documents de ZTE sur le sujet furent révélés. Ces documents citent une société au nom de code "F7", qui comme ZTE, vendais des équipements interdit à la vente à des pays comme la Syrie, Corée du Nord, Cuba et Iran. Des détails dans ces documents indiquent que "F7" serait bel et bien Huawei.

Que dis Huawei au sujet de "F7" et du non respect de l'embargo ?

Huawei a déclaré «se conformer à toutes les lois et réglementations en vigueur, y compris aux lois et réglementations en vigueur en matière de contrôle des exportations et de sanctions des Nations Unies, des États-Unis et dans l'UE».

Est ce seulement des sanctions ?

Ce n'est pas tout. Le feu brûle ailleurs pour Huawei. En Angleterre par exemple, la BT est en train de retirer tous les équipements estampillés Huawei du coeur de son réseau mobile. Equipements achetés en 2016. Le directeur du MI6, service secret Britanique, Alex Younger, a indiqué début décembre que le gouvernement britanique doit préciser le degré de confiance que l'on peut accorder aux équipements de société Chinoise concernant la technologie mobile ultra-rapide 5G. L'inquiétude concerne le fait de laisser des compagnies étrangères installer et controller par le biais de logiciel l'infrastructure réseau du pays. Que se passerait-il en cas d'attaque si des tensions vives se créent entre les deux pays. Pareils pour tout autre pays Européen d'ailleurs.

Des équipements réseaux hostiles ont ils permis des attaques par le passé ?

En Décembre 2015, l'Ukraine a subit une panne générale de son réseau électrique affectant près de 230 000 personnes à cause d'une cyber attaque  sur ses centrales électriques; attaque qui a débuté tout simplement par l'ouverture d'un simple email d'hameçonnage (phishing), qui a pu crée une porte dérobée vers le réseau informatique interne. Les soupçons sur l'attaquant se portent sur la Russie. En 2015 et 2016, des hackers engagés par la Corée du Nord auraient volés plusieurs millions de dollar en reussissant à s'introduire dans le système bancaire Switf de la banque Central du Bengladesh.

Pourquoi les pays sont ils si inquièts ?

La crainte c'est que Huawei ait (ou ai été contraint de) installé des portes dérobées dans les logiciels réseaux qui permettrait une surveillance ou un contrôle globale des réseaux, voir même une destruction des réseaux mobiles, qui par leurs natures sont accessibles depuis internet. Si des équipements Huawei sont utilisés le seul garde-fou serait que les logiciels qui controllent ces équipements réseaux soient sûr.

Comment peut on s'assurer que les logiciels réseaux soient sûr ?

Depuis 2010, selon un accord avec la BT par exemple, Huawei aurait ouvert une succursale nommé "The Cell" à Oxfordshire, lieu où des experts des services de sécurité Britanique pourraient vérifier le code de ces logiciels. Récemment "The Cell" fût l'objet de critique car il est impossible de vérifier si Huawei n'a pas installé ces portes dérobés sur d'autres appareils qu'il déploit ailleurs. "Le code que vous déployez fonctionne, OK, mais êtes vous certain que le logiciel qui est audité est bien le logiciel qui est déployé sur les équipements réseaux ?" faisait remarqué le professeur Alan Woodward de l'Université de Surrey lors d'un interview de la BBC. Le pire des scénarios serait de "l'espionnage ou une interruption de service via une porte dérobées, rajoutait-il.

Que dis Huawei au sujet de ces craintes et critiques ?

Huawei a à multiples reprises indiqué que ces allégations sont infondées, que la société se conformait strictement aux lois locales et qu'elle ne transmettrait aucunes données utilisateurs à la Chine. Le pdg Huawei Australie affirmait " qu'une demande de transfert des données utilisateurs au gouvernement chinois serait 'complètement illégale' " et il fustigeait le bannissement de Huawei des réseaux 5g.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Commentaires (0)

Noté 0 sur 5 sur la base de 0 votes
Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à réagir.
Abonnez-vous à notre Newsletter gratuite pour ne rien manquer de l'actualité numérique.

Sondage Express

Le 3 Décembre sort la PS1 Classic, cela vaut il le coup de l'acheter ?

Oui, Carrément - 0%
Non, Trop chère - 0%
Peut-être - 0%

Nombre Total de Votes: 0
Les votes pour ce sondage sont terminé! le: décembre 31, 2018