iPhone
Typographie
  • Très Petit Petit Moyen Grand Très Grand
  • Par Défaut Helvetica Segoe Georgia Times

Ainsi on découvre que l’A6 dispose de deux noyaux processeurs donc un “Dual-Core” et de 3 processeurs graphiques (GPU). Le site TechInsights a publié une image interne du processeur mettant en avant son cpu dual-core et ses 3 GPU facilement identifiable. Découvrez le tout en détail et en image dans la suite.

Le processeur A6 semble donc utiliser 2 noyaux processeurs ARM qui ne semble pas être du même design que les puces ARM Cortex-A8 ou Cortex-A15 contrairement à ce que l’on a entendu récemment. Il s’agit visiblement d’un design propre à Apple. Le processeur développé par Apple est donc une version personnalisée pour ses propres besoins.

image

Source : AppleInsider

Légende :

  • Interface : port de connexion
  • PLLS : Circuit régulant l’alimentation
  • GPU Core : Processeur graphique
  • ARM Cores : Noyau processeur principale (dual-core)
  • MIPI Interface : port de connexion pour l’affichage et l’appareil photo.

 

Mais Pourquoi Apple utilise des puces ARM pour ces processeurs ? Faisons un peu d'histoire.

 

Origines des processeurs ARM

ARM est à la base une société spécialisée dans la création de processeur basse consommation dédié aux mobiles. C’est une société fondé par Apple, la société anglaise Acorn et le fabricant de puce VLSI basé en Californie aux USA, au début des années 90 afin de promouvoir l’adoption des processeurs RISC de la société Acorn dans les appareils mobiles.

Dès lors, l’architecture ARM étant breveté, la société ARM a permis aux fabricant de puces de payer une licence pour utiliser le design de ses processeurs. Quelques sociétés payant cette licence n’ont le droit que de créer des processeurs en se basant sur le design et l’architecture ARM mais quant à Apple, depuis qu’il a acquis les droits pour une licence à long termes, il peut designer et créer ses propres processeurs personnalisés basé sur l’architecture ARM actuelle et future dédié aux mobiles.

A côté de cela, Apple a aussi sécuriser ses arrières en payant une licence multiple à la société Imagination Technologies en 2007 lui donnant accès aux futures générations de processeurs graphiques et vidéo d’Imagination.

 

A6 = A comme Apple

Beaucoup ont critiqué la politique d’Apple dès lors qu’il a commencer à fabriquer des processeurs personnalisés mais tout ça en oubliant les différentes acquisition d’Apple dans le domaine du design de processeur et la montante sophistication et personnalisation des processeurs Apple de la série A (A4, A5, A5X etc…) On a même entendu dire qu’Apple envisagerait d’apposer sa marque sur les puces designé par Samsung. Mais il en n’est rien du tout car c’était très loin de la réalité. Samsung n’est qu’un sous-traitant pour Apple et ne s’occupe que de la fabrication des processeurs designé par Apple équipant les appareils Apple tel que l’iPhone, l’iPad, l’Apple TV et les bornes AirPort ; et ce pour toutes les séries de processeurs d’Apple : A4, A5, A5X. Le choix d’Apple s’est porté logiquement sur Samsung car c’est la seule société capable de produire à grande échelles des puces pour ses besoins. Par le passé, Apple se basait sur le processeur 8900B de Samsung dans la première génération d’iPhone mais en 2008 et 2009, Apple passe au design de ses propres processeurs d’où la série A (Apple A4, A5, A5X…) délaissant par la même occasion les puces de Samsung.

image

L’acquisition de la société PA Semi en 2008 par Apple, suivi par le rachat de la société Intrinsity en 2010, a permis à Apple de créer ses propres puces processeurs pour ses appareils sous le système d’exploitation mobile iOS. Le premier processeur entièrement designé par Apple, le A4 a fait son apparition avec la première génération d’iPad.

Mis à part des noyaux processeurs basés sur l’architecture d’ARM et d’Imagination (pour la partie graphique et vidéo), le processeur A5 de l’iPhone 4S - sur lequel Siri l’assistant vocale d’Apple s’appuie - intègre la technologie EarSmart de réduction du bruit développée par la société Audience. Avec l’iPhone 5, Apple a créé sa propre technologie de réduction de bruit ( technologie principalement utilisée lors des appels et l’utilisation de SIRI) et non plus la technologie de la société Audience.

 

Apple abandonnera t-il Samsung ?


Un article du site UBM TechInsights indiquait récemment que “l’endroit où est fabriqué le processeur A6 d’Apple reste toujours un mystère”. Une récente analyse de la structure de la puce aurait révélé que les inscriptions gravées sur la puce sont similaires à celles faites par Samsung dans les précédents processeurs A4 et A5 d’Apple. L’article indique aussi que vu la taille généralement plus petite de l’A6 par rapport à ses prédécesseurs, cela suggère que le procédé de fabrication serait plus simple et donc suggérant par la même occasion qu’Apple aurait bien pu confier sa fabrication à la société TSMC, concurrent de Samsung.

 

image

Mais une analyse rapprochée des inscriptions gravées sur la puce A6 et la taille de 95.05 mm de la carte sur laquelle est apposé le processeur révèle que c’est bien à Samsung qu’Apple a confié la fabrication du A6. Ce processeur est donc plus petit que son prédécesseur A5X de 165 mm disposant d’un quad-core que l’on retrouve dans le Nouvel iPad ou plus petit que l’A5 de 122.6 mm qui équipe l’iPhone 4S et l’iPad 2.

Une taille de processeur plus petit contribue grandement a son efficacité énergétique (les électrons parcourent moins de distance entre les composants) et son cout (on utilise moins de Silicon, le matériau de base de la fabrication des processeurs).

Autre découverte indiqué par l’article de UBM TechInsights, du moins dans l’iPhone 5 qu’ils ont examiné, c’est le fait qu’Apple utilise 32 Go de mémoire de stockage flash NAND de chez SanDisk et 1Go de mémoire vive de chez Elpida intégré au processeur A6. Auparavant Apple utilisait de la mémoire issue de plusieurs fabricants différents mais surtout celle fabriqué par Samsung. La non présence de mémoire de chez Samsung suggère bien qu’Apple cherche à diversifier ses sources de composant mémoire et se détache peu à peu de Samsung.

Avec la bataille judiciaire entre Apple et Samsung de cette été, dans laquelle Apple accusait Samsung d’avoir copié le design de ses appareils et logicielles et qui s’est terminé par la victoire d’Apple, il est tout a fait logique qu’Apple se détache de Samsung. Depuis, Samsung s’est défendu de copier le design des appareils de ses clients (y compris Apple) car sa branche dédié à la fabrication de processeur est protégé par la mise en place d’une politique strict qui empêche l’espionnage et le “clonage” des produits de ses clients. Avec tous ces démêlés, il semble bien qu’Apple soit prêt à abandonner son partenaire de longue date dès que possible de la même manière qu’il a mis fin à plusieurs partenariat avec les services de Google.

Abonnez-vous à notre Newsletter gratuite pour ne rien manquer de l'actualité numérique.

Sondage Express

Selon vous Apple devrait payer ou pas pour avoir ralenti les anciens modèle d'iPhone volontairement?